Interview : Prisonnier de mes gènes ? Non merci !

Depuis des décennies, la médecine considère que les gènes sont acquis une fois pour toutes à la naissance et sont immuables pendant toute la vie d’un individu. De ce point de vue, les êtres humains arriveraient sur Terre avec un patrimoine génétique issu pour moitié de leur mère et pour moitié de leur père, et devraient «faire avec» durant toute leur vie sans rien pouvoir en changer. Tant pis pour eux, si parmi ces gènes, s’en trouvent certains prédisposant à des maladies ou à des malformations.

Cliquez sur ce lien pour télécharger l’article.



0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *