L’arrêt du tabac : comment faire ?

Arrêter de fumer est un rêve commun à de nombreux fumeurs. Que peut-il être fait pour les aider ? Car de nombreuses méthodes existent avec des résultats très variables.

Au préalable, il faut bien comprendre qu’il n’existe aucune méthode permettant d’arrêter de fumer sans qu’un effort soit fourni par le fumeur lui-même. Car dans le tabagisme, il y a deux phénomènes intriqués :

  • L’accoutumance liée au tabac et autres additifs, mais aussi aux circuits du plaisir présents dans le cerveau… Des gènes prédisposant au tabagisme existent également.
  • L’habitude de fumer dans certaines situations : après les repas, après un travail ou un effort, avec un café, etc.

Je dirai que pour arrêter de fumer :

  • Il faut déjà que la personne le désire en son fort intérieur et non simplement de manière intellectuelle… mais aussi qu’elle soit prête à franchir le pas. Sinon c’est peine perdue.
  • Il est important de changer son mode de vie. C’est souvent un bon moment de reprendre sa vie en main et de faire le ménage : alimentation légère, activité sportive, réalisation de nouvelles activités, etc.
  • Les changements d’habitude de vie (vacances, week-end, randonnée…) peuvent constituer des périodes favorables pour l’arrêt du tabac.
  • Lorsqu’une envie de fumer arrive, il est conseillé de se changer les idées en allant faire un tour pendant une dizaine de minutes. Il est aussi possible de prendre à ce moment-là 3 granules homéopathiques de Tabacum 7CH à renouveler autant que nécessaire.
  • Il peut être intéressant de prendre aussi quelques remèdes :
    • Détendant comme le L72, Euhytose, les oligoéléments de lithium…
    • Régénérant la sérotonine, un neurotransmetteur souvent déficitaire durant cette période, comme la griffonia.
  • Enfin plusieurs techniques apportent un soutient indéniable lors de cet arrêt du tabac : la méditation, l’acupuncture, l’EFT, AORA, la sophrologie, Ho’oponopono, etc.


1 Commentaire/par
1 réponse
  1. Serre
    Serre dit :

    Il y aura 5 ans de demain que j’ai arrêté.
    Quand on vous dit ,c’est un cancer de la vessie à haut grade et fort taux de récidive,vous essayez de mettre toutes les chances de votre côté.
    Pour la petite histoire,je fumais 30 petits cigares par jour et même la nuit je me levai pour fumer.
    Et aujourd’hui je sais que je mourrai d’autre chose…
    Grand merci à mon urologue..

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *